header pour mobile
À Morangis 12 692 habitants ont le pouvoir
Budget participatif | Groupes projets-actions | Assemblées des habitants | Assemblées des jeunes | Réunions de quartier | Journées citoyennes | Fabrique citoyenne

Voeux aux Morangissois 2013



Mesdames, Messieurs,

Notre soirée des vœux a lieu, vous le savez, dans un contexte particulier.
Après les drames qui se sont succédés cette semaine, fallait-il l'organiser? Fallait-il en maintenir la partie festive ?
Nous nous sommes beaucoup interrogés, et nous avons choisi de continuer de vivre normalement.
D'autres ont fait d'autres choix, tout aussi compréhensibles, tout aussi respectables Nous, nous avons pensé que la meilleure réponse à donner à ceux qui veulent terroriser la République c'était de leur dire qu'ils n'avaient pas gagné, qu'ils ne gagneraient pas ! et que la meilleure preuve en était notre volonté de vivre et notre unité.
Pour autant cela ne veut pas dire que nous ne pensons pas à ceux qui sont tombés sous les balles des terroristes, les blessés qui souffrent, les 17 qui ont perdu la vie, tous, du plus célèbre au plus anonyme, et qui sont rassemblés à tout jamais dans notre conscience collective.
Nos pensées vont à leurs familles, à leurs collègues, à leurs amis. Elles vont aussi ainsi que nos remerciements aux Forces de l'ordre.
En la mémoire des victimes, je vous invite à une minute de silence

Je vous remercie

Cette véritable exécution politique est un acte terrible qui crée une immense émotion dans notre pays et bien au-delà dans le monde entier. Nous l'avons tous compris, c'est la démocratie qui est en danger. Une immense émotion donc mais aussi une formidable mobilisation populaire qui s'est développée spontanément et dont on ne peut encore mesurer les effets. Souhaitons qu'elle génère une nouvelle ère de la démocratie.
Depuis 4 jours beaucoup a été dit,
Ce soir, je voudrais simplement partager avec vous mes chers concitoyens quelques considérations qui sont celles du Maire attaché au bien vivre ensemble de la Commune dont il a la charge.
C'est notre République qui est attaquée dans deux de ces fondements les plus importants.
La République c'est d'abord la Liberté, toutes nos libertés celles dont on ne mesure vraiment l'importance que quand on veut nous en priver!
Mercredi, les terroristes suppôts d'une idéologie totalitaire, fasciste, ont attaqué deux de nos libertés fondamentales la liberté de pensée et la liberté d'expression. Ils ont réduit au silence par la mort ceux qui avaient eu le courage depuis des années de refuser de céder à l'intimidation.
Notre réaction doit démontrer tout notre attachement à ces libertés, notamment en protégeant et en soutenant tous ceux qui perpétueront l'action de Charlie Hebdo. Il faut le rappeler avec force, dans notre République, dans le respect des lois qui protègent des excès, on peut penser ce que l'on veut et on peut rire de tout !
Notre République c'est aussi la laïcité.
La laïcité qui nous a permis de sortir des guerres de religions,
La laïcité qui permet à des athées, des libres-penseurs, des agnostiques, des juifs, des chrétiens, des musulmans, des bouddhistes, des Sikhs et tant d'autres encore… de vivre ensemble, d'étudier sur les bancs des mêmes écoles, d'avoir les mêmes droits et les mêmes devoirs.
La laïcité qui assure la liberté des cultes
La laïcité qui permet à chacun de croire en des religions différentes ou de ne pas croire et pourtant de vivre ensemble faisant de nos différences des richesses qui profitent à tous.
C'est ce modèle de tolérance que tous les fondamentalistes religieux détestent.
C'est ce modèle que nous devons chacun et tous ensemble faire vivre au quotidien.

Notre République est attaquée, il faut la défendre !
La République c'est un régime qui a fait ses preuves, qui a permis à notre pays de se relever des pires difficultés
C'est un régime moderne et efficace pour bien vivre, dans un Monde où le repli sur soi, la compétition permanente et généralisée, la soumission aux plus forts et aux dogmes de tous genres ne cessent de gagner du terrain et de faire tant de dégâts.
Notre République, il nous faut la défendre avec fermeté contre les attaques qui viennent de l'extérieur notamment de ceux qui sous couvert d'Islam ont déclaré la guerre aux démocraties.
Mais il faut aussi la protéger de ce qui pourrait l'effriter de l'intérieur veillons à éviter le piège qui nous est tendu. Veillons à ce que pour défendre la République, nous ne touchions trop aux libertés, qu'en croyant défendre la démocratie ou sous prétexte de la défendre certains ne tombent dans le rejet et l'exclusion. Ils deviendraient alors les complices de ceux qui veulent tuer la République.

Ce grand mouvement de concorde nationale générée par l'émotion, est un immense espoir mais il ne faut pas croire que tout va être simple dans les mois et les années à venir.
Il faudra que dans la durée, sur tous les terrains, nous restions unis sur l'essentiel, prêts à déployer tous les moyens nécessaires législatifs, humains, financiers et fins dans notre gestion de la cohésion sociale et de la diversité.
Ainsi, C'est vrai ! La plupart des attentats commis dans le monde sont perpétrés au nom de l'Islam
Mais ce qui est vrai aussi c'est que la très grande majorité des Musulmans sont des femmes et des hommes de Paix. Alors oui, il y a un problème avec ceux qui dans l'Islam tentent de construire par la violence un régime fasciste. Mais dans le même temps, il est inacceptable de se défier, de rejeter, d'exclure les Musulmans qui sont tout simplement des citoyens de notre pays. Ils n'ont rien à prouver, ils n'ont rien à renier, ils n'ont pas à sans cesse donner des gages de leur intégration. Ils sont nos concitoyens et ont les mêmes droits et les mêmes devoirs que nous tous.
Tous les racismes sont parmi les plus dangereux poisons pour La République
Faire vivre et défendre notre République c'est notre responsabilité collective !
Il faut de la fermeté et des moyens pour démasquer et contrer tous les terroristes dans un cadre légal qui a déjà beaucoup évolué. Il faut de la conviction et de l'engagement de chacun pour combattre par l'argumentation les poisons qui se répandent insidieusement. Il faut aussi de la volonté politique et des moyens pour agir sur le champ de l'égalité afin de ne pas voir l'armée des terroristes se renforcer sur fond d'exclusion.
Il faut agir notamment dans les prisons, dans les mosquées. Il faut aussi agir dans le domaine de l'Education et de la Citoyenneté. Dans ces domaines, la Ville prendra toute sa part.
La Ville éducatrice, c'est le thème de nos vœux cette année. Il n'y a pas de plus grande œuvre que l'instruction, l'enseignement, l'éducation qui permettent l'épanouissement de la personne ainsi que l'évolution des sociétés. C'est l'absence d'éducation qui facilite la propagation de tous les obscurantismes.
L'éducation, notre équipe a décidé d'en faire l'une de ses priorités pour les 5 ans à venir. Il ne s'agit pas seulement de répondre aux besoins de travaux et d'entretien dans les écoles. Bien sûr, qu'il faut repeindre, réparer, mieux nettoyer, et dans le contexte plus sécuriser.
Mais la tâche principale est d'une autre importance, avec l'école et des enseignants dont je connais pour la plupart la vocation et la détermination. Avec l'école donc, en complément de l'école, nous devons agir pour permettre l'épanouissement et donc l'émancipation de tous les enfants, notamment par le sport et les activités artistiques. Nous avons cette responsabilité de faire émerger tous les talents, toutes les capacités pour que tous les petits Morangissois accèdent à la connaissance, à la culture, à la pensée libre et responsable.
Nous le ferons notamment dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, cette réforme qui a fait tant parler mais qui est en train de s'imposer partout où on a voulu s'en saisir pour :
- Améliorer l'organisation et la qualité du temps à l'école afin que les enfants puissent, au mieux, profiter de l'enseignement dispensé par leurs professeurs.
- Agir dans le cadre des activités périscolaires afin de développer l'accès de tous les enfants aux activités sportives et artistiques - Développer avec l'école des projets citoyens, des actions culturelles, des projets solidaires, où toutes les compétences, toutes les capacités se mêlent, se renforcent, s'ajoutent afin que chaque enfant soit acteur, fier de ce qu'il est, et fier de ses réussites.
Nous renforcerons et diversifierons les outils relevant des nouvelles technologies afin que tous les élèves puissent progresser dans la connaissance de ces outils et dans leur utilisation réfléchie. Mais l'éducation, l'enseignement c'est tout au long de la vie.
Avec l'arrivée d'un nouveau responsable jeunesse, nous allons développer et coordonner toutes les initiatives à destination des jeunes Morangissois.
Au-delà, pour nous tous, quel que soit notre âge, nous souhaitons , renforcer les occasions de mieux comprendre ce monde de plus en plus complexe.
Nous mettrons en œuvre des cycles de réflexion sur les grands sujets d'aujourd'hui, accessibles à tous et animés par des intervenants compétents dans les domaines de l'économie, des sciences sociales, des religions …
J'ai pour habitude de citer la phrase de Nelson Mandela que nous avons affichée sur le fronton du pôle éducatif qui porte son nom.
« L'Education est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde »
Elle est aujourd'hui plus que jamais d'actualité !

En complément de l'éducation, la citoyenneté !
La République ne peut vivre que si les citoyens exercent leur pouvoir de citoyen. Beaucoup trop renoncent, lassés par la politique, inquiets de l'avenir, parfois se sentant dépassés par la complexité du monde. Si le chacun pour soi, l'individualisme triomphent c'est la République qui perd, minée de l'intérieur.
L'élan populaire que nous constatons aujourd'hui est l'élément positif de cette semaine dramatique. Je forme le vœu qu'il puisse se traduire dans une citoyenneté renouvelée.
Etre citoyen c'est s'engager pour la vie de la cité et nous devons faire en sorte que les possibilités de participation citoyenne soient plus nombreuses, plus accessibles, plus concrètes. Avec l'équipe municipale, nous engagerons une nouvelle phase de développement des instances de démocratie participative, à l'image du travail en cours sur le schéma de circulation ou de l'observatoire des engagements que nous relancerons au mois de février.
Etre citoyen c'est aussi se tenir informé et participer au débat démocratique. Je voudrais vous inciter à suivre ces recommandations de Pierre Mendes France : « Si ce que vous entendez dire ici ce soir vous paraît bon, vous devez le répéter, le répandre autour de vous ; et si cela vous paraît mauvais, vous avez le devoir dans vos commentaires demain, au travail, à l'usine, dans la rue, au café de combattre les idées qui vous paraissent dangereuses. Mais vous ne devez rester ni neutres, ni étrangers, ni indifférents car il s'agit finalement du bien ou du malheur de tous »

Si nous sommes tous citoyens, notre République vivra

Chers amis,
ce soir j'aurais voulu vous parler davantage de notre Commune, des enjeux, des incertitudes et des contraintes auxquelles nous aurons à faire face au cours de la nouvelle année J'aurais voulu vous parler de cette incertitude sur l'intercommunalité à laquelle nous appartiendrons en janvier 2016 et vous dire comment avec les Maires de nos 5 Villes et avec le Président Reda nous portons le projet du Grand Orly afin que notre territoire et ses habitants s'intègrent dans un projet d'avenir sur le plan de l'emploi, du développement économique, des transports J'aurais également voulu vous parler de cette réduction trop lourde et beaucoup trop rapide des dotations de l'Etat aux collectivités territoriales et notamment aux Communes qui ont commencé dès cette année. En 2017, notre budget de fonctionnement sera amputé d'au moins 10%. Ce qui nous qui conduira à faire des choix. Des choix qui doivent être pertinents non pas simplement au regard de la bonne gestion mais aussi pour dégager les moyens de répondre localement aux grands enjeux de notre temps.
Mais, nous aurons l'occasion d'en reparler pendant les réunions de quartier de février, le vote du budget entre mars et avril

L'année 2015 commence donc sur une tonalité dramatique mais pour autant, je ne crois pas qu'il faille renoncer à nous souhaiter une bonne année.
C'est une merveilleuse tradition qui nous invite à présenter nos vœux de bonheur et de santé à tous ceux qui nous entourent, nos amis, comme nos concurrents.
Ce soir, je voudrais souhaiter une bonne année à nos employés communaux. Ils sont en première ligne de l'action pour tous les Morangissois, ils sont les premiers à essuyer les critiques et les reproches. Je veux vous dire merci pour votre dévouement et votre engagement.
Ces mots s'adressent également aux agents de la CALPE car l'agglo exerce maintenant en lieu et place de la Commune nombre de compétences qui touchent à notre quotidien. Ces transferts de compétence permettent de gérer des activités à l'échelle optimale pour être plus efficace, à un moindre coût. Des domaines que les élus communaux suivent cependant avec attention pour veiller à la bonne prise en compte des attentes des Morangissois.
Une bonne année aux membres du Conseil municipal. Vous êtes tous, dans la majorité ou dans l'opposition, des personnes engagées qui donnez du temps et de l'énergie pour le Morangissois. Je souhaite que cette année soit une année de débats intenses comme d'habitude mais sereins et respectueux des personnes. Mes amis de la majorité, je souhaite que vous restiez comme vous êtes exigeants, impliqués, que nos débats soient toujours aussi animés afin que nos décisions soient toujours plus réfléchies.

Permettez moi aussi de souhaiter publiquement une bonne année à celles et ceux qui me sont proches, dans le travail ou dans l'amitié, parfois dans les deux. Ils font souvent preuve d'une grande patience pour m'écouter. Ils savent trouver les mots qui font réfléchir, qui encouragent, qui motivent.
Je veux associer à ces remerciements mes filles Adeline, Mathilde et Mélissi qui ont toujours su, elles aussi, être présentes au bon moment. Je veux encore leur dire la fierté qui est la mienne quand je les vois toutes les trois, chacune dans son environnement, s'engager, agir concrètement, débattre avec passion.
Bonne année à tous nos services publics.
Bonne année, à chacun de vous et à vous tous, les Morangissois qui prenez tellement de place dans ma vie mais qui me donnez toujours envie d'agir concrètement pour être attentif à chacun et faciliter la vie de tous.
Enfin et peut être surtout je forme le vœu que cette année voit se renforcer cette unité nationale qui s'exprimera dans la marche de demain à Paris. Je souhaite que nous soyons le plus nombreux possible à participer à cet évènement qui marquera l'histoire de notre République. Je souhaite que cet élan populaire se poursuive et nous conduise vers une nouvelle ère de notre République dans laquelle chacun sera libre et en capacité d'exprimer tous ses talents pour le bien être de tous.
Bonne année et Vive la République !