Départ des gens du voyage

Départ des gens du voyage
Diffuser l'information

Communiqué du 23 juillet

"Les gens du voyage installés dans l'enceinte du complexe sportif ont donc quitté les lieux hier soir, informés d'une expulsion avec le concours des forces de l'ordre qui était programmée ce matin et à laquelle, ils n'auraient pu résister.
Je remercie très vivement les services municipaux qui sont intervenus hier soir et ce matin Je remercie aussi les entreprises partenaires qui ont pu agir avec diligence. 
Aujourd'hui tout le site est propre et en ordre. Son accès est sécurisé dans la mesure du possible sachant qu'il faut a minima maintenir des accès dimensionnés pour les pompiers. 
J'espère que les riverains pourront, dès ce soir retrouver une vie plus sereine."

Pascal NOURY, Maire de Morangis

-------------------------------------------

Communiqué du 10 juillet

La Ville de Morangis fait face, depuis samedi 6 juillet, à des installations illégales de personnes issues de la communauté des gens du voyage sur trois terrains municipaux ou intercommunaux.

Ce mercredi 10 juillet en début d’après-midi, un nouveau groupe de gens du voyage s’est introduit sur un terrain municipal dans l’enceinte du complexe sportif à proximité immédiate du Groupe scolaire Nelson MANDELA.

Les élus de l’équipe municipale, les agents communaux et les forces de police ont bloqué l’accès à une trentaine de caravanes qui n’était pas encore rentrée sur le terrain.

Tout l’après-midi, des discussions ont eu lieu pour qu’une autre solution soit trouvée avec l’aide d’un médiateur dépêché par Monsieur le Préfet. Les représentants des gens du voyage ont refusé toutes les solutions proposées.

Dans la soirée, Monsieur le Sous-préfet m’a appelé pour m’informer qu’il retirait le dispositif de police, qu’il fallait que nous laissions les caravanes pénétrer et que Monsieur le Préfet signerait un arrêté d’expulsion dès jeudi.

Conformément aux engagements que la Préfecture avait pris, je viens d’être informé que l’arrêté d’expulsion venait d’être signé par Monsieur le Préfet et je m’en félicite.

Tout n’est pour autant pas réglé. Il reste à l’État de mettre en application son arrêté.

Les élus et les services municipaux restent mobilisés jusqu’à ce qu’une date d’expulsion soit fixée pour procéder à l’évacuation effective du site occupé. Tout est mis en œuvre, dans le cadre des compétences de la Ville, pour permettre un retour à une situation normale au plus tôt, pour la tranquillité des Morangissois qui reste notre priorité.

Pour l’heure, la Ville procédera tous les matins au nettoyage des abords et veille au bon déroulement des activités du centre de loisirs.

Pascal NOURY, Maire de Morangis