La vie municipale

Edito du maire

Edito du Maire

Madame, Monsieur, Chers amis Morangissois,

Cette rentrée semble marquée par une prise de conscience qui commence à s’amplifier. Oui, la situation est grave pour notre planète et l’Humanité, et l’alarme ne concerne pas que les générations futures mais déjà celles d’aujourd’hui. Les grandes manifestations du 8 septembre, la campagne contre les plastiques, la mobilisation pour l’interdiction du glyphosate que hélas, les députés de la majorité ont refusé d’entendre… illustrent notamment cette évolution des mentalités.

Nous pouvons, nous devons tous agir pour donner un futur à l’Humanité et si les désordres écologiques sont déjà bien engagés, nous pouvons encore inverser la tendance. Individuellement, nous pouvons tous décider des gestes qui engageront cette transformation. Pour les uns, ce sera de réduire les déchets, pour d’autres l’usage des énergies non renouvelables, certains choisiront de manger bio ou d’utiliser des produits sans perturbateurs endocriniens, on pourra aussi éviter de gaspiller l’eau. Il s’agit juste de commencer car très souvent, de résolutions en résolutions, les défis relevés sont de plus en plus grands et paradoxalement ne sont plus vécus comme des contraintes mais comme des libérations.

Nous pouvons aussi agir collectivement en coordonnant nos actions pour faire pression sur tous ceux qui considèrent que les ressources de la planète sont des sources de profits pour eux. Signons des pétitions, boycottons des produits ou des entreprises, interpellons tous les décideurs. Le pouvoir du citoyen consommateur citoyen est immense à condition qu’il veuille s’en servir.

A l’échelle de la Commune, la Municipalité a déjà engagé de nombreuses actions. La dernière en date est la suppression des serviettes en papier dans les cantines scolaires (on en jetait environ 150 000 chaque année). 

Elle poursuit sa démarche notamment avec l’élaboration d’un plan vélo local auquel vous pourrez tous contribuer, des projets de désimperméabilisation des sols et de revégétalisation des espaces publics, l’usage de produits sans composés chimiques de synthèse pour le nettoyage des locaux communaux (ce qui n’est pas un simple combat face aux industriels du secteur)…

Nous avons cette immense responsabilité d'agir avant qu’il ne soit trop tard, c’est un immense défi mais un défi que nous pouvons aborder avec enthousiasme car il ne s’agit que de vouloir vivre mieux !

 

Pascal Noury