La vie municipale

Edito du maire

Edito du Maire

Mesdames, Messieurs les élus,

Chers Morangissois, chères Morangissoises,

Mesdames, Messieurs,

En préparant le discours d’installation du conseil municipal du samedi 4 juillet, j’ai à nouveau feuilleté l’ouvrage écrit par notre ami Michel Boilleau « De Louans à Morangis » racontant l’histoire de notre village qui enrichit notre connaissance du passé où les habitants étaient tisserands, manouvriers, cultivateurs ou vignerons.

A l’époque seuls étaient électeurs les citoyens actifs, ceux qui étaient de sexe masculin, âgés de plus de 25 ans, résidant dans la commune depuis au moins un an et payant un minimum de contributions.

Il aura donc fallu que s’écoulent 230 années et quelques révolutions, entre 1790, date de la nomination de François Grondard 1er maire de notre commune, et l’élection d’une femme à la tête de Morangis en 2020.

Hasard du calendrier, la loi sur la parité en politique a fêté ses 20 ans en juin dernier dans l’indifférence. 23% seulement de femmes étaient tête de liste pour ce scrutin de 2020. J’espère que comme mes amies élues dans les villes voisines, notre engagement donnera envie aux générations suivantes d’accéder aux responsabilités municipales. Il y a encore du chemin à parcourir avant d’arriver à la parité totale.

Le mandat local est celui de la proximité. L’engagement qui permet les réalisations concrètes que l’on a imaginées et que l’on voit au fil du mandat se réaliser.

Elu municipal, le plus beau des mandats, le plus difficile aussi. C’est un honneur et une grande émotion.

Je veux saluer celles et ceux qui se sont mobilisés et ont permis à notre pays de rester debout au cours de ces derniers mois.  J’ai une pensée pour les personnes disparues, les femmes et les hommes qui souffrent encore et les familles éprouvées. L’épidémie n’est pas finie et dans notre commune deux cas avérés ont été signalés dans l’école Mandela jeudi dernier et nous invitent à la plus grande prudence.

Si nous avons traversé cette période sans précédent, les précautions restent de mise. Beaucoup de questions subsistent, bon nombre d’incertitudes étreignent chacun d’entre nous.

Nous sommes les élus d’une campagne électorale hors norme. Celle du confinement, de la COVID-19.

Chaque élection réserve son lot de surprises. Certes le contexte politique a été bouleversé, le calendrier inédit, le taux d’abstention inhabituel pour une élection municipale mais tandis que certains tentent de minimiser les résultats pour adoucir leur défaite, les scores sont pourtant sans appel : nous avons reçu la confiance des Morangissois dans neuf bureaux de vote sur neuf et donc dans tous les quartiers.

Les électeurs qui se sont pliés à cet exercice démocratique ont choisi la sincérité, la fidélité à un engagement, à une ville, à des valeurs, au travail de terrain et à l’implication locale.

Je veux ici saluer chaleureusement les électeurs qui nous ont fait confiance et les assurer de notre détermination à Agir vraiment. Mais aussi saluer l’engagement de toutes les équipes, et les anciens élus pour le travail accompli dans le respect de leurs convictions.

Ces résultats nous obligent et nous donnent une grande responsabilité. Des attentes fortes ont été exprimées et nous devrons être à la hauteur de ces attentes : qualité des milieux de vie, propreté urbaine, tranquillité et sécurité publique, relations intergénérationnelles, dialogue avec les acteurs économiques, jeunesse… Notre mobilisation est pleine et entière au service de Morangis, notre ville, notre bien commun.

Au cours de ce mandat, comme d’autres l’ont fait avant nous, nous allons écrire une nouvelle page dans l’histoire de notre ville. Nous ne déferons pas pour le plaisir de défaire pas plus que nous prétendrons qu’avant nous il n’y avait rien.

 Les Morangissois ont élu une équipe soudée alliant compétences adaptées, expérience et renouvellement. Une équipe disponible, qui mesure le poids de la mission que nos électeurs lui ont confié.

Consciente des défis que nous devrons collectivement relever, nous allons mettre en œuvre notre projet local construit avec vous et pour vous avec une attention toute particulière aux plus fragiles des Morangissois.

La crise sanitaire va engendrer une crise sociale, les élèves qui ont décroché du système scolaire, les violences intrafamiliales subies et aggravées du fait du confinement, les entreprises en difficulté et les suppressions d’emplois annoncées …autant de blessures qui vont impacter le quotidien de bon nombre de nos citoyens.

Nous avons été élus sur un programme mais avec humilité, nous allons être amenés à renforcer les priorités pour tenir compte d’une situation particulière, adapter notre budget, faire des choix, guidés par l’intérêt général mais il nous faut avancer.

Dès lundi 6 juillet, nous allons nous employer à mettre en place les mesures ajoutées à notre programme à l’issue de cette période éprouvante pour permettre aux Morangissois de bénéficier d’un bel été en ville et découvrir les loisirs en Essonne ; mettre en place des animations toutes générations ; accompagner les enfants dans le renforcement scolaire ; ouvrir les jobs d’été à un plus grand nombre de jeunes ; installer rapidement le Centre ressources jeunesse…

Notre ville dispose de nombreux atouts et nous aurons un peu moins de six années pour faire de Morangis une ville attentive à tous les âges de la vie ; une ville soucieuse de sa tranquillité et de son patrimoine ; une ville responsable, engagée et durable, une ville dynamique et connectée.

Être à vos côtés quelles que soient les circonstances, c’est là tout le sens de notre engagement,

Je serai le maire de tous les Morangissois et au service de tous.

Je m’emploierai à faire vivre le débat démocratique dans cette instance dans le respect des personnes. Tout comme je porterai la voix des Morangissois partout où se décidera l’avenir de notre ville.

Pour réussir, nous aurons besoin du concours de tous, le monde économique, les partenaires sociaux, nos associations, les nombreux acteurs engagés dans notre ville, je veux ici les assurer de notre volonté de dialogue, d’écoute, au service de Morangis.

Mais il n’y pas de politique publique sans le concours du personnel communal et je sais pouvoir compter sur leur engagement au service de notre ville et de nos concitoyens.

Je ne peux terminer mon propos sans avoir une tendre pensée pour celles et ceux qui nous ont soutenu de manière indéfectible au cours de ces années, dans les moments parfois difficiles que l’on peut traverser, au premier rang desquels mon mari et mes enfants, mais aussi les adhérents de notre association, les Morangissois devenus pour beaucoup d’entre eux des amis chers qui ont toujours cru en nous et ont répondu présents à chaque fois qu’ils ont été sollicités. 

Nous nous engageons à mettre nos énergies au service de l’action municipale et des Morangissois.

Brigitte VERMILLET