La vie municipale

Edito du maire

Edito du Maire

Madame, Monsieur,
Chers amis Morangissois,


Lundi j’assistais à la rentrée des classes à l’école Herriot. En voyant les enfants pénétrer un à un dans la cour de l’école, je songeais à leur avenir. Ces enfants auront une vingtaine d’années en 2030, la quarantaine en 2050 et ils pourraient voir la fin du siècle. Autant dire qu’ils seront de façon quasi certaine et directement confronter à la crise écologique majeure qui a débuté et qui pourrait déboucher sur la fi n de l’Humanité. Quel que soit le scénario posé par les scientifiques, l'avenir de ces enfants s’écrit sur fond de crise écologique. Réchauffement climatique et phénomènes météorologiques de grande ampleur, sécheresse, disparition des espèces vivantes, pollution des eaux et de l’air… autant de réalités que nous constatons déjà et qui feront sans doute leur quotidien.


Les voyant entrer, je remarquais la prévenance des adultes à l’égard des enfants et je ne pouvais m’empêcher de penser à l’énorme contradiction à laquelle nous assistons. D’un côté une attention, une protection, un souci du bien vivre pour les enfants et de l’autre côté un mode de vie qui leur prépare les pires diffi cultés, les plus grands risques.


Évidemment, le pire n’est jamais sûr mais il ne nous reste qu’une dizaine d’années pour éviter que la température de la terre n’augmente que de 1,5° ce qui aurait déjà des conséquences mais éviterait peut-être l’invivable. Il faudrait agir dès maintenant pour que les océans ne se couvrent de plastique et que l’on voit disparaître toute vie marine pourtant si importante pour l’Humanité. On pourrait multiplier les exemples. Il est donc impératif d'agir maintenant pour que ces enfants qui rentraient lundi puissent simplement avoir un avenir vivable qui leur permettra de prendre, à leur tour, les bonnes décisions pour sauver l’Humanité.

Pascal Noury