École Saint-Joseph ( le Désert)

École Saint-Joseph ( le Désert)

Au début du XVIIe siècle, le «Désert» n’était qu’une maison bourgeoise de dimensions plus modestes, appartenant à l’homme de confiance du Seigneur du village.
En 1794, le propriétaire, un meunier, fut maire de la commune. La clôture du parc date de 1808-1810.
En 1850, la propriété appelée depuis au moins un siècle le «Désert», est acquise par la Congrégation de Sainte-Marie de Lorette qui fusionnera en 1872 avec la Congrégation des Oblates de Saint-François de Sales encore présente aujourd’hui et dont le siège est à Troyes.
En 1891, grâce à l’aide de riches couturiers parisiens, a lieu la pose de la première pierre de la rénovation des bâtiments en vue de l’ouverture d’une école primaire élémentaire, ainsi que d’un pensionnat de jeunes filles, la plupart orphelines.
Jusqu’à la construction des premières classes préfabriquées en 1962, le «Désert» accueillait de 40 à 50 internes et quelques jeunes filles et jeunes garçons (jusqu’à 7 ans) du village.
En 1970, un contrat simple sera signé avec l’Etat.
Quatre ans plus tard, l’école devient mixte.

Gallerie